Mystères Marins comment jouer

Mystères Marins comment jouer

Qui est aller dans les abysses ?

Il y a quelqu’un en bas ? Les conditions de vie dans les profondeurs de l’océan sont extrêmes : pas de lumière, peu de nourriture, basses températures et forte pression ! Là, ils n’empêchent pas le développement de la vie : il y a des poissons, des bactéries, des méduses, des invertébrés, des requins.

Au niveau de la mer, la pression est en moyenne légèrement supérieure à 1 bar. Dans l’abîme, cette pression atteint 600 bars.

L’abîme est accessible depuis la position [23,24] à Sufokia (chemin du temple zappi kej) …. L’abîme se compose de trois domaines de 200 degrés :

  • Les Trithons à gauche (bleu sur la carte)
  • Sufokia au milieu (sur la carte en rouge)
  • R’lyugluglu à droite (vert sur la carte)

Plus de 70 % des espèces animales qui y vivent seraient endémiques, principalement des vers, des mollusques et des crustacés, comme le célèbre galathea yeti (Kiwa hirsuta, photo), ce décapode aux longues griffes recouvertes de poils qui servent d’habitat à symbiose bactérienne.

Où sont les eaux les plus profondes ?

Où sont les eaux les plus profondes ?

Nous partons à la découverte de l’abîme… Là où il n’y a plus de lumière qui passe, au-delà de 200 m de profondeur. Mais nous descendons bien plus bas, dans le ciel de l’océan : la fosse des Mariannes, la ville la plus profonde de la planète, près de 11 000 mètres dans le Pacifique…

L’abîme occupe également les deux tiers de la planète Terre, aussi appelée le grand fond océanique ou les grandes profondeurs. Au singulier, le gouffre correspond à un point d’une profondeur exceptionnelle, comme le Marijanski rov, qui est le gouffre le plus profond connu (11 000 m).

La vie est aussi présente malgré des pressions énormes : à 10 000 mètres de profondeur, la pression est de 1 tonne par cm2, comme si on avait 8 voitures sur une jambe !

Le « Fendouzhe » s’est posé ce vendredi à 10 909 mètres de profondeur lors d’une de ses plongées avec trois explorateurs à son bord. L’engin sous-marin chinois s’est posé à près de 11 km de la surface de l’océan Pacifique, au point le plus profond connu de la célèbre fosse des Mariannes, le Challenger Deep.

Où se trouvent les abysses ?

Où se trouvent les abysses ?

L’explorateur des grands fonds le plus célèbre est sans conteste le Suisse Auguste Piccard : sur son bathyscaphe de Trieste, il a établi puis battu tous les records du monde de descente en cabine pressurisée (d’abord à 1000 m de profondeur en 1948, puis à 3150 m en 1953) . ), avant sa création (dans le cadre de …

Au niveau de la mer, la pression est en moyenne légèrement supérieure à 1 bar. Dans l’abîme, cette pression atteint 600 bars.

Nous partons à la découverte de l’abîme… Là où il n’y a plus de lumière qui passe, au-delà de 200 m de profondeur. Mais nous descendons bien plus bas, dans le ciel de l’océan : la fosse des Mariannes, la ville la plus profonde de la planète, près de 11 000 mètres dans le Pacifique…

Les grottes se sont formées en raison de l’occurrence de la subduction et peuvent dépasser les 10 000 m (la plus célèbre et la plus profonde, la fosse des Mariannes dans le Pacifique, 11 000 m). D’énormes chaînes de montagnes sous-marines se forment en raison de l’accrétion et sont appelées dorsales océaniques.

Quel est l’endroit le plus profond de l’océan ?

La fosse des Mariannes est le tunnel océanique le plus profond connu aujourd’hui, avec une hauteur de 11 034 m.

23 janvier 1960, 13h06 : Le bataillon de l’USS Trieste atteint une profondeur record de 11 521 mètres, ce qui est la valeur des indicateurs internes. Cette valeur a ensuite été corrigée et réduite à environ 35 800 pieds (10 916 mètres dans la fosse mariale).

Le point le plus profond de la planète, le Challenger Deep, se situerait à 10 994 mètres sous la surface de l’océan Pacifique, près des îles Mariannes. La pression est considérable : plus de 1 100 atmosphères.

À son point le plus profond, le fossé des îles Yap dans l’océan Pacifique, quelque part entre la fosse des Mariannes et Palau, mesure 8 527 mètres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *